[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Accueil]
[les abdominaux]

Retour accueil


L'ostéopathie est-elle efficace pour soulager les patients atteints d’un syndrome de l'intestin irritable ?

T.-V. Attali, M. Bouchoucha, R. Benamouzig


 Introduction


Le recours aux thérapeutiques alternatives est important au cours du SII. L'ostéopathie est un traitement manuel fondé sur la mobilisation et la manipulation ayant pour objectif de soulager les plaintes. Le but de cette étude est d'évaluer par une méthodologie rigoureuse l'intérêt d'un traitement ostéopathique du SII sur des critères cliniques subjectifs et objectifs.


 Patients et Méthodes


Trente et un patients (8 hommes, âge : 51±2 ans) ont été inclus dans cette étude prospective qui comprenait deux phases successives d'une durée de 6 semaines chacune, randomisées avec cross over : traitement selon un protocole d'ostéopathie standardisé vs manipulation "placebo" . A l'inclusion, une exploration clinique, basée sur les critères de Rome III et l'évaluation de quatre symptômes (constipation, diarrhée, météorisme, et douleur abdominale) sous forme d'échelle visuelle analogique (EVA) accompagnée d'une mesure du transit colique à l'aide des marqueurs radio-opaque (PLASTIMED, France) et une étude de la sensibilité rectale étaient réalisées par un investigateur indépendant, en aveugle du bras attribué. Chaque phase comportait 3 séances pratiquées à 2 semaines d'intervalle. A la fin de chacune de ces phases une évaluation clinique comparable à celle réalisée à l'inclusion (sensibilité, transit, EVA) était réalisée. L'analyse statistique a été effectuée à l'aide de tests non paramétriques pour séries appariées (Tests de Friedman et tests des signes). Le test étant bilatéral, la p-value est comparée au seuil de signification alpha/2 : 0.025.


 Résultats


Les résultats de l'efficacité des 2 traitements sont présentés dans le tableau 1. L'analyse des EVA a montré que par comparaison au traitement placebo, le traitement ostéopathique améliorait significativement le météorisme (p<0.001), les douleurs abdominales (p<0.001), la constipation (p<0.001) et la diarrhée (p = 0.003). Sur les critères objectifs, le traitement ostéopathique réduisait significativement la sensibilité rectale : augmentation du volume seuil de perception (111±9 vs 77±7 ml, p<0.001), du volume de sensation de besoin (193±13 vs 133±14 ml, p<0.001) et du volume maximum tolérable (237±15 vs 199±20, p = 0.004). Par contre les modifications du temps de transit colique total et segmentaire n'étaient pas significatives.


 Discussion


p Traitement Comparaison des 2 traitements Placebo Ostéopathie EVA Constipation 0.005 0.003 <0.001 Diarrhée 0.395 0.001 0.003 Météorisme 0.013 <0.001 <0.001 Douleur abdominale <0.001 <0.001 <0.001 Temps de transit colique Colon droit 0.396 0.097 0.080 Colon gauche 0.457 0.403 0.132 Rectosigmoide 0.406 0.395 0.262 Total 0.326 0.134 0.073 Sensibilité rectale Volume seuil de perception 0.335 <0.001 <0.001 Volume de sensation de besoin 0.343 <0.001 <0.001 Volume maximum tolérable 0.057 <0.001 0.004.


 Conclusion


Ces résultats montrent l'intérêt de l'ostéopathie pour le traitement des signes fonctionnels des patients souffrant de SII.L’ostéopathie est-elle efficace pour soulager

les patients atteints d’un syndrome de l’intestin

irritable ?


Lire absolument les abdominaux pour les lombalgies