[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Accueil]
[Accueil]

Retour accueil

Votre Posture est la cle de votre forme de demain

Pliez-vous en deux et essayez de toucher le sol sans fléchir les genoux. Cela craque un peu ? Cela vous fait mal au dos ? Vous êtes loin du sol ? Votre dos mériterait peutêtreque vous vous occupiez un peu de lui… Par ailleurs, avez-vous régulièrementmal au dos ? Certaines positions vous sont-elles pénibles ? Souffrez-vous d'autresarticulations ? Avez-vous l'impression d'avoir perdu beaucoup en souplesse ? Si ces questions vous concernent, alors il vous est conseillé de faire un bilan postural d'évaluation et de prévention des risques de rachialgies et des troubles musculo-squelettiques auprès d'un kinésithérapeute ou d'un ostéopathe formés à la posturologie.

o Notre squelette, nos muscles, nos tendons sont soumis à d'importantes contraintes qui, à la longue, se traduisent par des douleurs, des pertes de mobilité, puis des handicaps.
Une fois de plus, le mot clé est la prévention et il ne faut pas attendre pour voir son kinésithérapeute ou son ostéopathe formés à la posturologie.
o La douleur la plus fréquente, celle dont beaucoup se plaignent, vient du dos. Dans certains cas, elle provient d'un mauvais mouvement ou d'un effort soudain qui a provoqué un lumbago (douleur du bas du dos quand un nerf est irrité par un disque lombaire). Ce mauvais mouvement ou cet effort ne sont que la goutte d'eau qui agitcomme révélateur de la faiblesse de votre dos.

o Dans la plupart des cas, votre dos est déjà trop sollicité et affaibli par de multiples facteurs sans que vous en ayez particulièrement conscience :
o mauvaise posture assise quand on travaille au bureau, ou quand on regarde la télévision,
o mauvaise posture quand on se tient debout,n avec votre merci de remplir le
o manque d'activité physique qui entraîne un relâchement de la musculature,
o mauvais chaussage qui provoque des déformations des pieds puis des problèmes de stature,
o perte de dents ou déséquilibre de la mastication, responsable à la longue d'un mauvais port de tête et donc d'une mauvaise posture,
o troubles de l'équilibre, sensation de vertiges,
o perte de sensibilité,
o séquelles douloureuses de fracture liées à une ostéoporose.
La manière dont vous vous tenez au quotidien est souvent à l'origine de vos douleurs de dos. Un bilan chez votre praticien vous permettra facilement de corriger vospositions et de préserver votre capital dos.

A l'issue de votre bilan, votre kinésithérapeute ou votre ostéopathe vous donnera des conseils adaptés à votre cas :
o consulter votre médecin traitant en cas de douleur lombaire aiguë récente, en casde douleur importante sans cause apparente, en cas de nécessité de faire un bilan d'ostéoporose, en cas de trouble musculo-squelettique imposant un bilan, ou pour
tout autre cause pour laquelle un avis médical est indispensable,
o consulter votre dentiste en cas de manque de dent ou de défaut de la mastication,
o réaliser un bilan ophtalmologique ou orthoptique si votre vue semble être en cause,
o consulter un podologue si vos pieds semblent en cause dans vos douleurs lombaires,
o suivre des recommandations adaptées à votre cas, pour retrouver plus de souplesse, corriger vos postures, remuscler votre dos, vos jambes et vos bras,
recevoir des conseils d'ergonomie pour chez soi et au travail et suivre régulièrementun programme d'entretien.

Ensuite, ce sera à vous de jouer, car l'objectif est de rester en forme longtemps !


Bilan postural, et évaluation des capacités musculaires et gestuelles, dans le cadre de la prévention des risques de rachialgies et des troubles musculo-squelettiques.

Le dépistage des risques cardiovasculaires, des cancers ainsi que la pratique des vaccinations sont rentrés dans les mœurs. Il n'en est pas de même de la prévention des risques de rachialgies et des troubles musculo-squelettiques.

L'objectif de ce bilan postural et d'évaluation est de prévenir les rachialgies et les troubles musculo-squelettiques susceptibles de perturber la vie quotidienne des personnes et d'éviter une évolution vers une dépendance.

Préambule
Il n'y pas de mouvements, de gestes sans des ajustements posturaux qui permettent de conserver l'équilibre corporel et d'assurer la coordination musculaire en fonction de la tache à accomplir et du contexte environnemental.
Le contrôle de la posture et du mouvement s'élabore à partir d'un schéma corporel, intégré dans les différentes structures du Système Nerveux Central ( cortex, tronc cérébral, cervelet), qui se réactualise en permanence en fonction des informations ( afférences ) sensorielles provenant des yeux ( vision et équilibre des muscles oculaires externes ), du vestibule, des pieds ( barorécepteurs de la voûte plantaire et muscles des pieds ), des muscles du rachis et des membres ( surtout muscles cervicaux, lombaires et des jambes ), de l'appareil manducateur ( occlusion, muscles masticateurs) et de la représentation mentale de son corps et de l'espace environnant.
Une information nociceptice ou erronée de l'une ou plusieurs de ces afférences, un traumatisme, une représentation mentale discordante de son corps ou de l'espace, sont susceptibles de perturber le contrôle de la posture et du mouvement et générer rachialgies et troubles musculo-squelettiques.

Ce bilan vise à évaluer la qualité du contrôle postural, la douleur, la force musculaire des muscles posturaux, la souplesse nécessaire à une mobilité harmonieuse, l'endurance à l'effort, la disposition psychique et votre environnement ergonomique.
Conseils et orientation thérapeutique vous seront alors proposés.


Fiche pour le Bilan - (Non exhaustif)-

Nom :……………………..Prénom :……………….Né le :………………M/F Domicile :……………………………………………………………………………………….

Téléphone……………………………Activité professionnelle :…………………………….

Posture /contraintes mécaniques…………………………………Grossesses……………….

Date du bilan :……………………………………………………………


DONNEES D’INTERROGATOIRE


1. Symptômes douloureux actuels :

Aucun (passer à la rubrique suivante)

Début des symptômes actuels :………

En cours d’Amélioration/stationnaire/détérioration localisation :……………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………….

Aggravé par (entourer) : Nuit      repos/mouvement       Marche      Debout         Assis      Assis/se lever          Toux/éternuement/effort                    voiture

montée/descente escalier       Se pencher en avant        Matin/cours de journée/soir      Respiration     Tourner la tête/ le tronc       Moment du cycle menstruel     Téléphone

Autre…………………………………………………………………………………………..

Amélioré par : Nuit     repos/mouvement    marche       debout       assis       assis/se lever

Se pencher en avant        matin/en cours de journée/soir       montée/descente escalier

         Respiration         Moment du cycle menstruel

Que faites vous quand vous avez mal pour vous soulager ? …………………………….

……………………………………………………………………………………………….

Autres répercutions : Sommeil perturbé ? oui/non   

Réveillé par la douleur : sans bouger/en se retournant


2. Contraintes domestiques :

Posture pour dormir ? Déc V/ DécD/Déc Lat G/D 

Literie : Ferme/Mou/Affaissé……………..

Oreiller : Sans/peu  épais/ trop épais………………………..   Traversin : oui/ non……………

Posture pour la télévision :…………………………………

Posture pour le téléphone………………………………….

Posture pour lire 1- dans le lit : bonne/ mauvaise 2- assise : bonne /mauvaise……………….

Activité de loisirs :…………………………Sports :…/ h par semaine………………………..


3. Contraintes professionnelles :

Positions (bras levés, pencher en avant, assis, torsion, flexions, debout)………

Efforts (objets lourds, mauvaise prise, bras, mains serrage, traction, jambes flexions, manutention)………………………………………………………………

Répétitions (des mêmes gestes)……………………………………………………

Outils professionnels  (bruits, vibrations, ergonomie de l’outillage ou de la machine)

………………………………………………………………………………………….

4. Antécédents et autres données :

Antécédents traumatiques :…………………………………………………………………...

……………………………………………………………………………………………….. …

Antécédents médicaux :………………………………………………………………………

Ostéoporose : Ostéodensitométrie : Oui / Non 

Traitement préventif ostéoporose : Oui / Non

Antécédents psychiques :

Questionnaire Eiffel   N<12…………………………………………………………………

Evaluation du niveau de stress/ Angoisse/Anxiété…………………………………..

Antécédents chirurgicaux :…………………………………………………………………….


Perte de poids inexpliquée : Oui/Non………………

Marche : anormale/normale………………

Prise de médicaments : Aucun/Ains/antalgiques/Stéroides/Anticoag/Autre……………………

Fatigue : Normale/ Anormale/ inexpliquée  

Radiographies :

BILAN POSTURAL et RACHIDIEN


Evaluation de la douleur :

EVA (Echelle d’évaluation analogique) : 0/10

Nombre de points douloureux différents : N=0


Examen de l’équilibre postural :

  • Test de Fukuda : Tête neutre – N =Spin < 45°
  • Verticale de Barre : N = C7 ou pli fessier déjetés de moins de 2cm ( en situation yeux ouvertsYO – situation yeux fermés YF – en ayant les dents serrés)
  • Appui unipodal yeux ouverts :  N= stable avec diminution du valgus
  • Appui unipodal yeux fermés : N= pas de chute avant dix secondes

Plurimétrie du rachis :

Evaluation de la mobilité du complexe lombo-pelvien-fémoral et du rachis cervical – Notation en amplitude et présence ou non de douleur

  • Distance doigts sol : DDS  N=0 Mains au même niveau
  • Flexion totale = flexion rachis + flexion de hanches  N : 100 = 50 + 50 Sans déviation
  • Extension totale = extension rachis +extension de hanches  N : 40= 20 + 20 sans déviation
  • Rotation cervicale N= 45° symétrique
  •  

Evaluation de la force musculaire du rachis :

Test de Shirado :

  • Abdominaux (En position dorsale : Flexion – Hanches – genoux à 90° - Bras croisés sur la poitrine, omoplates décollées) : N-F = 85 sec // N-H = 183 sec 

Test de Shirado :

  • Extenseurs du dos (En position ventrale : Extension – Coussin sous le ventre – mains sur la couture du pantalon – menton rentré) : N-F =128 sec // N-H = 208 sec

Ou

Test de Biering Sorensen :

  • Test muscles paravertébraux : N-F = 4mn // N-H = 3mn


Evaluation cardio-vasculaire et des membres inférieurs :

Test de RUFFIER : Fort   0,1 à 5 - Bon 5,1 à 10  - Moyen  10,1 à 15  - Faible + de 15,1



ANAMNESE GENERALE ET POSTURALE


SPHERE CEPHALIQUE:

Système vestibulaire :

Vertiges : changement de position/sans bouger  Durée : sec/min/heure  ………………..

Sentiment d’instabilité : oui/non   Circonstances : foule/escalier/rue/trottoir/………………..

Acouphènes : oui/non- D/G  Hypoacousie : D/G………………………………………….

Chutes : Date ………. Nombre :…………………………………………………………..

Yeux : myope/hypermétrope/presbyte/astigmate VC- Lentilles : oui/non Date :…/../….

Fatigue/brûlures/larmoiement/ Travail sur écran : oui/non Durée :…..Heures par jour

Traitement orthoptique : oui/non……………………………………………………………

Migraine ophtalmique : ……………………………………………………………………..

Céphalées :oui/non Début : matin/cours de journée/soir/nuit……………………………..


Appareil manducateur :

Edentations :…………..Craquements ATM : Ouverture : début/milieu/fin Fermeture

Appareillage dentaires : couronnes/prothèse/implant ………………………………………

Traitement orthodontique : durée :……………

Clenching ( serre les dents ou les dents toujours en contact )

 Bruxisme ( grincement des dents )     Gingivite Caries  

Mastiquer des deux cotés ?

En serrant les dents le contact se fait il d’abord à droite ou a gauche ou des deux cotés ensemble

PIEDS :

Pieds : cors    durillons   -  Douleurs à la marche :……………………………………………

Avez vous déjà porté des semelles ? oui/non  Pourquoi ? ……………………………..Combien de temps ?……………………….

Amélioration : oui/non………………………………………………………………………. Consultation podologue :……………………………………………………………………


AUTRES DONNES DU BILAN ……………………………………..



PROTOCOLE THERAPEUTIQUE ET PREVENTIF :

A : Economie posturale :


- Développement de la qualité-gestuelle et l’économie rachidienne : position assise, debout d’attente, position de poste de travail, coucher.

- Action sur l’environnement personnel du patient, dans une approche ergonomique des gestes quotidiens.

B : Restauration capacité musculaire – Entraînement à l’effort :

- Travail de l’endurance au port de charges et entraînement cardio-respiratoire.

- Conseil pour de la gymnastique, du Yoga ou un sport.

- Etirements des muscles sous-pelviens hypoextensibles, et des deux membres inférieurs.

- Renforcement des muscles paravertébraux et des deux membres inférieurs.

C : Education à la santé :

- Education à l’auto-sédation des douleurs.

- Accompagnement du patient dans son projet d’autonomie.



retour accueil