[logiciel creation site] [creation site internet] [creation site web] [Accueil]
[Données]

Retour accueil

Retour données respiration


Respiration- Stress –Douleur chronique – Dct Herbert BENSON

La « réponse de relaxation » est un phénomène physiologique normal et nécessaire qui ramène le corps à son métabolisme normal après un gros effort ou un événement stressant.

La réponse de relaxation engendre une diminution du rythme respiratoire, de la tension musculaire, de la fréquence cardiaque,

 C'est aussi, par association, le nom d'une technique bien précise, ayant pour but de susciter ce phénomène.

La réaction de détente

Il est possible de susciter la réaction de détente surtout quand elle ne se produit pas naturellement et que l'organisme souffre d'être maintenu trop longtemps en état de stress ou de douleur chronique.

Dans les années 1970  le Dr Herbert Benson, de l'Université Harvard à Boston, a découvert scientifiquement les six éléments de base indispensables pour susciter la réaction de détente.

Les six éléments de base pour entraîner la « réaction de détente »

1. Choisir un lieu tranquille.

2. Adopter une position confortable, mais qui ne risque pas de susciter l’endormissement.

3. Fermer les yeux.

4. Relâcher graduellement les muscles, des pieds à la tête.

5. Respirer par le nez, puis à chaque expiration, répéter mentalement un mot ou une expression. Le choix du mot ou de l'expression n'a pas d’importance; on suggère de choisir un terme qui a du sens pour soi ou dont la sonorité est agréable.

6. Adopter une attitude passive, sans réagir aux émotions ou aux pensées qui pourraient surgir.

À la fin de l'exercice, ouvrir lentement les yeux et attendre une minute ou deux avant de se relever.

Hautement efficace

Lors de nombreux tests en laboratoire, la technique basée sur ces seuls six éléments s'est donc avérée suffisante pour faire apparaître la réaction de détente. On a ainsi mesuré les parametres de changements biologiques naturellement observés, qui définissent désormais la réaction de détente :

  • Diminution de la consommation d'oxygène
  • Ralentissement du rythme respiratoire
  • Ralentissement du rythme cardiaque
  • Diminution de la tension musculaire
  • Diminution de la pression sanguine
  • Ralentissement des ondes cérébrales pour atteindre le rythme Simple, mais exigeant

La technique de base exige un réel effort d'attention et beaucoup de persévérance. Pour influencer les paramètres physiologiques mentionnés ci-dessus, il faut la pratiquer tous les jours, préférablement 2 fois par jour, de 10 à 20 minutes chaque fois. À la longue, la réaction de détente est de plus en plus facile à obtenir et ses effets sont de plus en plus durables.

Lorsque l'entraînement à la réaction de détente est bien intégré dans la vie quotidienne, il est possible de susciter  « réflexe de tranquillité » lorsqu'une réaction d'alerte (appelée aussi réaction d'urgence) se manifeste – en terme de situation stressante pour soi...

Technique pour susciter le réflexe de tranquillité

  • Aussitôt que se manifeste la réaction d'alerte, reconnaître la situation : « oui, je suis stressé ».
  • Adopter une attitude intérieure « souriante » : « je peux contrôler cette réaction de stress ».
  • Prendre une longue et profonde inspiration.
  • Expirer très lentement avec, en tête, une image de détente, tout en laissant le visage et les membres se décrisper comme ils le font pendant la pratique de la réponse de relaxation.
  • Répéter un deuxième cycle de respiration.
  • Revenir à l'activité en cours.

Le tout prend moins de 30 secondes, ce qui est censé suffire pour court-circuiter la réaction d'alarme (chez un sujet entraîné, rappelons-le).

 


Les marqueurs somatiques du stress

- Le contact dentaire permanent

- L'hyperventilation

Marqueur cognitif

- Etre toujoure en réaction émotionnelle par rapport aux événements extérieurs ou pensées- souvenirs à poids émotionnel