[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [Simulation mentale]
[Accueil]

Retour accueil


Nature et origine de l'image mentale

Pour JP Changeux " l'image mentale est un objet de mémoire autonome et fugaçe dont l'évocation ne requiert pas une interaction directe avec l'environnement " Elle peut exister hors la réalité qu'elle représente.
Damasio , parle de configurations mentales issues de configurations d'activités neuronales ou cartes que l'on peut repérer au ein des cortex sesnsoriels et moteurs .
Dehaene, montre grâce à l 'imagerie cérébrale montre qu'il y a identité de certains mécanismes de la perception visuelle et de l'imagerie mentale visuelle "
Houdé et Mazoyer relie image mentale visuelle et mémoire quisqu'il s'agit d'un type de représentation utilisé lorsqu'on s 'appuie sur une information stockée en mémoire plutôt que sur une information fournie par la perception.
Ces images sont construites à partir des modalités sensorielles. Ces images sont construites de façon incessante, même pendant le sommeil et se nourrissent des objets de l'environnement et de la reconstruction des objets de mémoire. L'activité mentale ou état mental est certainement fondée sur ces images qu'elles que soient les modalités sensorielles qui les constituent. Le sentiment est l'émergence à la conscience de ces états mentaux.
L'image est une représentation et en tant que telle n'est ni vraie ni fausse, c'est une création propre à chaque cerveau, à son histoire de configurations neuronales et ses caractéristiques organiques.

Pour Damasion, l'image est " une cartograohie de l'interaction de l'organisme et de l'objet et est donc un fac-similé du réel " c'est à dire un réel singulier à chaque personne .
Les réprésentations n'existent pas en dehors des systèmes cognitifs qui les portent.
Création d'une image mentale ou de représentation d'objet : La configuration d'un objet se reflète sous forme de cartes neuronales transitoires. Le cerveau est un système créatif qui ne se contente pas de reproduire l'environnement mais construit des cartes de son environnement en fonction de ses propres paramètres et de sa structure interne, créant ainsi un monde unique singulier pour chaque individu pourtant construit sur le même modèle.
Ces images ne sont pas immuables et le cerveau fonctionne comme un système adaptatif en séléctionnant certaines cartes ou circuits neuronaux en fonction de la fréquence de leur uitilisation. C'est la stabilisation sélective parce qu'ils sont plus sollicités. Connectés entre eux ils assurent la continuité de notre rapport au monde mais ces agencements peuvent se modifier en fonction du contexte.
Un concept pour Changeux " C'est comme une image mentale, un objet de mémoire ou combinaisons d'objets mentaux élagués de sa composante sensorielle et enrichi par les combinaisons qui résultent du mode d'enchaînement des objets mentaux "
" Pour l'homme le réel est toujours perçue et donc toujours entachée de subjectivité c'est à symbolisée ou imaginée "
Jean Clottes " On ne découvre que ce que l'on connaît, mais il faut d'abord que le concept existe "
Nous pouvons donc créer des images mentales pour modifier le réel.
On peut utiliser les images mentales en tant qu'imagerie mentale dissociée ( je me regarde faire : film ) ou imagerie mentale associée ( je suis acteur de moi même )
Nous avons tous une certaine représentation du monde qui nous appartient en propre. Cette représentation est un système de croyances qui constitue notre vision de la réalité et que nous considérons comme la vérité qui n'est que notre vérité.
Ces croyances s'appuient sur des expériences personnelles fortes, vécues dans le bain socio-culturel de la famille, de l'école, de la rue, de ce qui nous entoure. Elles se créent, se confortent, changent en fonction d'expériences, lectures, rencontres.
Elles représentent notre vision du monde à chaque instant, parce qu'en tant qu'objets de mémoire elles filtrent la réalité de façon implicite ou explicite, et guident nos pensées, nos états internes et nos comportements. Christian Target.
Notre vision du monde n'est pas le monde mais notre représentation du monde. Alfred Korzybski

Simulation mentale du mouvement
Images mentales de voir, entendre ou bouger une partie de son corps sont des activités mettant en jeu des mécanismes spécifiques proches des activités perceptivo-motrices réelles correspondantes.
La simulation mentale d'un acte moteur met en jeu des mécanismes neuro-cognitifs proches de ceux impliqués dans la programmation et dans l'exécution motrice.
Une image motrice est une représentation mentale d'une activité motrice sans l'activité musculaire nécessaire à la production de mouvement (imagerie interne) c'est une tâche cognitive pour Decety.
C'est l'intériorisation progressive des activités sensori-motrices du sujet dans son environnement qui permet le développement ontogénétiques des schèmes simples aux actions complexes, Pas d'action sans représentation ni l'inverse . Image motrice utilise la copie d'efférence certainement ?

Neurophysiologie de l'action mentalement simulée
Lors de l'imagination de l'acte moteur les patterns d'activation des sites cérébraux dédiés à la programmation et au contrôle du mouvement sont semblables à ceux observés lors du même mouvement réellement exécuté. Aire motrice supplémentaire et cortex pré-moteur sont systématiquement activés.
Les ganglions de la base, le cervelet, et le cortex pariétal impliqués dans le contrôle et la planification du mouvement participent aussi à l'élaboration et aux transformations des images motrices. (les patients cérébelleux et pariétaux ont des déficiences spécifiques dans l'imagination du mouvement)
Le cortex moteur primaire (M1- zone à priori exclusivement motrice ) participe aussi à la simulation de mouvement de façon latéralisé et somatotopique comme le cervelet et le cortex pariétal. Ce qui signifie que s'imaginer repose moins sur des représentations cognitives abstraites que sur une réelle simulation motrice impliquant les structures cérébrales spécifiques aux effecteurs engagés dans le processus d'imagerie motrice.
Augmentation des PME aurait une origine corticale et non spinale dans la stimulation magnétique transcranienne de la voie cortico-spinale en mesurant les potentiels moteurs évoqués.
Le système nerveux autonome est aussi mise en oeuvre dans les taches de simulation mentale de mouvement : élévation du rythme cardiaque et ventilation respiratoire et corrélée à l'intensité de l'effort.

Mise en œuvre -
De récents travaux ont montrés qu'il était possible d'augmenter la force musculaire de 25 à 30% par ces techniques d'images mentales de réalisation de mouvement sans mouvement réel. Il faut néanmoins y consacrer du temps c'est à dire autant de temps que si l'on fait réellement le mouvement et l'expérience montre que les effets sont plus importants si le travail musculaire est effectivement réalisé après 3 séances de travail mental.
Exemples :
Assis ou debout : travail des membres inférieurs
Imaginez que vous patinez en portant le poids de corps sur un pied puis sur l'autre tandis que vous poussez sur l'autre pied.
Allongé sur le dos : travail des abdominaux
1 - Imaginez que vous levez les deux jambes 10 cm au dessus du sol et gardez les ainsi. Contrôlez la respiration en expirant le plus longtemps possible tout en rentrant le ventre et laisser l'inspiration se faire toute seule sans l'exagérer.
2 - Croisez les bras sur la poitrine et imaginez que vous décollez la tête et les épaules du sol et restez dans cette position tout en respirant comme la description ci dessus.
Allongé sur le ventre ; travail des dorsaux
Sur le ventre mettez les mains derrière le dos reposant sur les fesses. Imaginez que vous vous redressez en gardant les jambes tendues et en serrant les fesses. Contrôlez la respiration.

Bibliographie
A Damasio Le sentiment même de soi Ed Odile Jacob 1999
G.M Edelman Biologie de la conscience Ed Odile Jacob 1992
A Berthoz Le sens du mouvement Ed Odile Jacob 1997
J.P Changeux L'homme Neuronal Ed Fayard 1983
J.D Vincent Biologie des Passions Odile Jacob 1986
A Damasio L'erreur de Descartes ODILE Jacob 1992
D Goleman L'intelligence émotionnelle Tome 1 - Tome 2 Ed R Laffont 1997 -1998
V.S Ramachandran Le fantôme intérieur Odile Jacob 2002
C.Target Manuel de préparation mentale Ed Chiron 2003
B.De Gasquet Gym autour d'une chaise Ed R Jauze 2004


Retour accueil